Portrait: le créateur Giampiero Bodino

Aujourd’hui, je vous dresse le portrait d’un créateur qui a de l’avenir, et dont le monde de la joaillerie n’a pas fini d’entendre parler.

PHO76a6b148-7f7f-11e3-a3d8-f2e1126077f4-805x453

Turinois d’origine, Giampiero Bodino a fait ses débuts dans le dessin industriel et automobile dans les années 70. Il a ensuite travaillé à Rome pendant dix ans pour la Maison Bulgari, ainsi que pour des grands noms du luxe : Cartier, Vacheron Constantin, Piaget, Jaeger-LeCoultre, Montblanc ou encore Panerai, pour lesquels il conçoit des montres phares.

Il devient directeur artistique du groupe Richemont en 2002 (deuxième groupe du luxe mondial possédant Cartier, Van Cleef & Arpels…). Depuis le début d’année, le groupe a donné carte blanche à l’Italien pour lancer une toute nouvelle Maison de haute joaillerie : une aventure aussi singulière qu’insolite dans le paysage actuel du luxe.

D’inspiration 100% italienne, la Maison Giampiero Bodino s’est donc installée en janvier dans une villa de la mythique via Montenapoleone à Milan. C’est dans ce bijou architectural des années 30 qu’ont été imaginés les trésors du créateur. Il y reçoit lui-même ses clients sur rendez-vous et a décidé qu’il serait le seul et unique point de vente dans le monde de sa collection de haute joaillerie. Pour lui, « une relation de confiance doit s’instaurer entre celui qui dessine les bijoux et celui qui en fait l’acquisition pour permettre de faire le bon choix ».

1392972036968

En réunissant l’art et les artisanats, le projet de Giampiero Bodino ouvre un nouveau chapitre qui répond à une demande pour de nouveaux modes d’expression dans la joaillerie de luxe. Le créateur a d’ailleurs choisi de privilégier les bijoux par goût pour leur dimension particulière, confidentielle, affective. C’est certainement pour cette raison qu’il a fait graver une phrase à l’intérieur de la bague qu’il porte tous les jours : «Je ne serai sans doute jamais personne mais personne ne sera jamais comme moi.» Plutôt prometteur…

Après deux ans de travail, le créateur présente 63 pièces exclusives et uniques, comme autant d’hommages à l’extraordinaire richesse de l’Italie.

233-giampiero-bodino-1-mosaico-theme-cuff2

Manchette Mosaïque en chyroprase, saphirs violets et diamants

97732144_o

Collier Camée serti de cinq camées du XIXème, de perles Akoya, de rubellites, tourmalines et diamants

98022919

Plastron Mosaïque en or jaune, diamants, cabochons de turquoises et améthystes

D525B6CC90B398D7C9A3CBCE4B

Bague Printemps en or jaune et blanc, avec diamants blancs, gris et cognac, saphirs roses, émeraudes et un diamant jaune central

97732156_o

Bracelet Mosaïque en or et diamants serti de citrines et d’améthystes97732179

 

Bague Camée avec diamants

J’aime particulièrement la parure Paolina (ça ne s’invente pas !!) dont il se dégage une vraie force et une dimension historique touchante. Et la manchette en chyroprase est juste splendide, elle dégage quelque chose de très contemporain, de très brut alors que c’est le résultat d’un travail de fourmi…

Le créateur cultive le secret, très peu d’informations ont filtré sur sa première collection, et il n’y a pour ainsi dire pas grand chose sur son site internet pourtant intrigant… Pour les plus curieux d’entre vous, ses créations sont aussi exposées à la Biennale des Antiquaires, vous avez jusqu’à demain pour aller les admirer!

Bon week-end : )

Pauline

© Crédits photos: Giampiero Bodino

Publicités