Or multicolore

Surprise en joaillerie, l’or n’est plus qu’or. Il est aussi gris, blanc, rose. Ça vous le saviez. Mais encore noir, rose, bleu, brun, fuschia, vert…! Grâce à la diversité des techniques, la gamme chromatique de l’or est aujourd’hui infinie… ou presque. Une tendance qui fait parler d’elle.

multicolors

De gauche à droite : Bague Sarah, Stone Paris/ Collection White Noise, Repossi/ Manchette de la Maison Dauphin.

Les alliages d’or les plus connus (jaune, blanc et rose) sont obtenus grâce à des mélanges d’or pur avec d’autres métaux comme l’argent et le cuivre. L’or peut se présenter sous une forme « pure » Sa couleur naturelle est jaune. Dans ce cas, il n’est pas mélangé avec un autre métal et il est conditionné généralement en lingots ou pièces d’or plus ou moins lourds. En joaillerie, on n’utilise pas l’or pur ou « fin » parce qu’il est mou et qu’il n’est pas assez solide pour être modelé. C’est pourquoi il est allié avec d’autres métaux. Pour créer d’autres teintes d’or, une des solutions est donc de faire entrer d’autres métaux dans l’alliage, comme le cobalt ou l’aluminium.

01267

Bague My Dior en or rose 

bague-trinity-cartier-

Bague Trinity, Cartier (ors jaune, blanc et rose)

Véritables alchimistes, les créateurs et les joailliers se sont aussi mis à utiliser des teintes très foncées : chocolat brun chez Boucheron, canon de fusil chez Stone Paris ou Elise Dray. Marie Poniatowski, la créatrice de Stone Paris, a fait le choix de cette nuance presque noire car elle adoucit la brillance des diamants blancs, qui deviennent plus faciles à porter, et donne une connotation plus rock aux bijoux. Et la pa­lette chromatique ne cesse de s’étendre: la créatrice grecque Ileana Makri mêle les ors de toutes les teintes, la Maison Dauphin décline aujourd’hui sa collection en bleu foncé, encre de Chine. Du jamais-vu dans la joaillerie…

2513-bijou

Bague Disc, Ileana Makri, en or jaune oxydé

multicolors_4

Bague Quatre, Boucheron (ors marron, jaune, blanc et rose)

bague-or-noir-tresse-poiray

Bague Tresse en or noir, Poiray

Le top du top, c’est de s’approprier une couleur pour en faire son code de reconnaissance, à l’instar de Gaia Repossi qui vient de créer un or vert hypnotique (obtenu par un rhodiage vert sur or blanc). Elle a imaginé des bagues et des manchettes spécialement pour le concept-store Colette, le tout en or rose, noir ou couleur menthe à l’eau, pour un reflet d’un vert furieusement avant-garde. Après avoir surpris récemment la joaillerie avec un or rose fuchsia réussi (grâce à la vaporisation sous haute pression d’un pigment absorbé par le métal précieux), Repossi donne le ton: la chasse aux couleurs de l’or ne fait que commencer.

la_bague_serti_sur_vide_fuchsia_de_repossi_4076.jpeg_north_499x_white

Bague Serti sur Vide en or fuchsia, Repossi

l_or_vert_de_repossi_4346.jpeg_north_499x_white

Bague Ligne C en or vert, Repossi pour Colette

Si je trouve que l’innovation est indispensable et époustouflante en joaillerie, je ne suis pas complètement séduite par les nouvelles teintes d’or. J’ai l’impression que le bijou perd un peu de sa pureté pour devenir tape-à-l’œil. Et surtout, ces couleurs, rares en joaillerie, sont plus fréquentes dans l’univers de la fantaisie, ce qui peut à mon sens créer la confusion. Je serais verte ( !) que mon bijou hors de prix puisse passer pour du toc !

Et vous, que pensez-vous des ces nouvelles couleurs d’or?

Bisous!

© Source/photos: Madame Figaro & Pinterest

Publicités