Inspiration: les perles

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas préparé un article « inspiration ». Après un mini-brainstorming avec moi-même, j’ai eu un flash, et je me suis dit « Mais je n’ai jamais écrit un article sur les perles » !! Sacrilège !

Je viens donc réparer cette bévue impardonnable pour vous parler des perles, que j’adore. Perles fines, naturelles ou de culture, ou encore d’eau douce, vous savez, ces petits trésors nacrés qu’on trouve parfois au fond d’un célèbre mollusque… Leur genèse ne fait pas rêver a priori (qui a envie de descendre d’une huître ?!) mais c’est pourtant une création miraculeuse de la nature qui inspire les hommes depuis des lustres.

88c46eb148ed3a71b72b1f48fd90f45f

En effet, la perle « fine » se forme naturellement dans les huîtres sans intervention humaine. C’est souvent un grain de sable logé dans le mollusque qui provoque une irritation et l’incite à sécréter de la nacre pour isoler le parasite. Il n’existe pas de perle fine identique à une autre. Ces « vraies » perles sont très rares et recherchées. A l’inverse, la perle de culture, comme son nom l’indique, est cultivée par l’homme.  Les fermes perlières sont principalement situées en Polynésie française, au Japon et en Australie.

Trois critères sont importants pour reconnaître la valeur d’une perle : l’éclat (intensité avec laquelle la lumière se reflète sur la nacre), le lustre (aspect brillant que les perles possèdent naturellement) et l’orient (luminosité produite par les reflets de la diffraction de la lumière sur les cristaux d’aragonite). Voilà pour la partie technique ! Il faut dire qu’avant l’apparition des perles de culture, les perles fines avaient presque autant de valeur que les diamants !

Mise à l’honneur par Coco Chanel, la perle est devenue un incontournable des boîtes à bijoux. Je ne suis pas très emballée par le traditionnel collier de perles, un peu trop BCBG voire mamie à mon goût, mais ses variantes revisitées sont intéressantes. Par contre, je suis une inconditionnelle des perles comme puces d’oreilles, je trouve qu’elles illuminent le visage, sont discrètes, élégantes et vont avec tout. Et puis je suis très fan des perles façon néo-bijoux, en manchette d’oreille ou travaillées en double ou dessous d’oreilles.

Pour cette sélection, je me suis centrée sur les perles blanches, que je préfère aux perles de Tahiti malgré leur beauté particulière…

Perles

1. Pendentif perle emprisonnée, Studio 42, 1620€ / 2. Boucle d’oreille Ravissante en or blanc, diamants gris et perle blanche, Elise Dray, 1690€ / 3. Boucles d’oreilles Spektrum en diamants noirs et perles blanches, Nikos Koulis, 5115€ / 4. Bague jonc souple en or jaune 18 carats perles blanches, Claverin, 290€ / 5. Boucles d’oreilles My Sweet Dreams en or jaune et perles, Marie-Hélène de Taillac x Tasaki, 1380€ /  6. Sautoir Tempo orné de 65 perles de culture Akoya, Mikimoto, prix sur demande / 7. Boucle d’oreille Mix & Match, Asherali Knopfer, 1500€ / 8. Boucle d’oreille, Yvonne Léon, 425€ / 9. Dessous d’oreille 5 perles, My Fashion Lab, 29€ / 10. Bague Sleeping Beauty perle, Chic Sick Chic Paris, 130€ / 11. Boucles d’oreilles double perle, Experimental Jewels sur Etsy, 17,29€ / 12. Boucles d’oreilles Pearl Dagger en plaqué or, Lizzie Fortunato, 130€ / 13. Jonc Daï, Elise Tsikis, 155€ / 14. Boucle d’oreille Croissant de perles, Sophie Bille Brahe, 1750€ / 15. Boucle d’oreille Abeille en vermeil avec une perle d’eau douce, Delfina Delettrez, 390€ / 16. Couronne de feuilles et de fleurs or avec perles de culture, Orchidée de Soie, 210€.

Côté tenue, vous pouvez choisir de jouer le romantisme des perles ou au contraire de décaler les genres en optant pour un look gothique-chic. N’oubliez pas, less is more, donc si vous optez pour la manchette d’oreille, ne portez rien d’autre !

Je vous laisse sur cette petite vidéo régressive qui me fait toujours pouffer de rire à chaque fois que je la vois : )

Et vous, avez-vous trouvé la perle rare ? ; )

Bon dimanche!

Photos © Bright Pause & Pinterest

Publicités