Inspiration: le corail

Les bijoux en corail sont assez méconnus, ils ont longtemps été recherchés (notamment pendant la période Art Déco). Aujourd’hui, on en retrouve davantage, dans la veine de la tendance minérale.

Le terme « corail précieux » désigne des organismes animaux marins, dont le squelette est utilisé en bijouterie/joaillerie (oui je sais, dit comme ça c’est carrément gore). Le corail le plus emblématique est le corail rouge de Méditerranée (celles et ceux qui sont déjà allés en Corse sauront de quoi je parle). Utilisé depuis les époques préhistoriques, le corail rouge n’a cessé d’être l’objet d’un important commerce, voire de monnaie d’échange avec l’ambre du Nord.

Souvent surnommé « Or Rouge » ou « Sang du Christ », il possède une importante valeur marchande, mais il est également apprécié comme porte-bonheur ou protecteur contre les esprits.  Au Moyen-Age, il était considéré  comme un talisman contre la sorcellerie. D’ailleurs, c’est son utilisation dans l’art profane et religieux qui a fait sa renommée : sculpture, incrustations, bijoux…

corail-rouge_3108_855521875

Le corail se travaille comme toute pierre dure et les étapes de réalisation des bijoux sont longues. Il est très fragile et peut perdre sa couleur. Il faut régulièrement le nourrir avec de l’huile ou de l’eau, et ne pas le porter sur une eau fraîchement hydratée ou parfumée. Souvent rouge, il peut aussi être gris, noir, blanc, rose, tacheté ou pas… L’expression « peau d’ange » définit la couleur rose pâle du corail qui a été très utilisée dans les années 70.

Le corail rouge est le préféré des joailliers, mais il est de moins en moins présent dans les mers. Il ne fait pas partie des espèces protégées de Méditerranée car sa population est toujours importante, surtout en profondeur, où sa pêche est difficile (source). En revanche, sa pêche est réglementée, et il est interdit de récolter les jeunes colonies de faible diamètre.

Petit aparté. Très honnêtement, maintenant que je sais exactement d’où vient le corail des bijoux et comment il est « récolté », je suis un peu écœurée. Même si le corail est utilisé depuis des lustres, je me sens assez mal à l’aise avec ce genre de pratiques. Malgré les réglementations, l’espèce est surexploitée et risque de s’éteindre. Voilà, c’était la minute défense de Dame Nature…

Le corail n’échappe pas aux contrefaçons (un mal pour un bien ?). Plastiques, verres, résines, porcelaines peuvent être utilisés à la place du corail. Même chose pour les gorgones (ou corail bambou). La plupart du temps, le corail « de synthèse » est indiqué sur les fiches produits, donc pas de tromperie possible sur la marchandise.

Voici une sélection de bijoux réalisés à partir de corail véritable ou d’imitation (vous l’avez compris, je ne valide pas l’utilisation du corail, mais il faut bien reconnaître que ces bijoux sont magnifiques…).

Bright Pause - Inspiration corail

1. Bague Boule d’Amour, Garnazelle, prix sur demande / 2. Sautoir Capri, Aurélie Bidermann, 695€ / 3. Manchette Corail, Azucar, 65€ / 4. Bague Gaia, Alexandra Margnat, 75€ / 5. Bracelet Louise, Toucan Bleu, 40€ / 6. Boucles d’oreilles Gipsy, Ole Lynggaard, 9950€ / 7. Broche Piou-Piou, Van Cleef & Arpels, prix sur demande / 8. Boucles d’oreilles corail rose clair, Azucar, 43€ / 9. Boucles d’oreilles Demma, Elise Tsikis, 75€ / 10. Bracelet ancien souple en corail, or, platine et diamants des années 60, signé Van Cleef & Arpels, prix non communiqué.

Et vous ? Aimez-vous le corail ? Que pensez-vous de son utilisation en bijouterie/joaillerie ?

Bonne fin de semaine!

Photos © Bright Pause / Pinterest

Publicités