L’univers passionné de Lorenz Bäumer

Lorenz Bäumer, un nom que j’avais déjà croisé dans des supports spécialisés en joaillerie. Dans mon esprit, ce créateur joaillier était suisse ou autrichien (esprit de déduction d’une ancienne germaniste), mais non ! Enfin presque non. Lorenz Bäumer est né aux Etats-Unis en 1965 et a grandi d’un pays à l’autre au gré des missions de son père diplomate allemand et de sa mère française.

Bright Pause_Lorenz Baumer bijoux (4)

Ma curiosité a été piquée par une de ses nouveautés (dont je vous parle ci-dessous), et je suis allée fureter sur le site internet de la marque. Une très belle surprise ! Il est super bien fait, avec de belles illustrations, des mots du créateur, et des vidéos enrichissantes. Je suis complètement fan de la collection Ecriture et celle des Inséparables est adorable. Je vous le conseille si vous souhaitez avoir plus d’infos sur la joaillerie en général.

Après ses études d’ingénieur à l’Ecole Centrale de Paris, Lorenz Bäumer ouvre en 1989 ses premiers salons au 23 rue Royale pour vendre ses bijoux fantaisie. Fasciné depuis toujours par la création sous toutes ses formes et passionné de pierres précieuses, il en fait son métier. Six ans plus tard, il s’installe au 4 place Vendôme pour se consacrer exclusivement à la joaillerie. C’est à lui qu’on doit la tiare « Ecume de Diamants » de Charlène Whittstock pour son mariage avec le prince Albert de Monaco (choisie à l’issue d’un concours anonyme avec les plus grands noms de la joaillerie).

Mélanges d’architecture et de poésie, les créations Lorenz Bäumer ont une dimension contemporaine, associé à une réelle authenticité. Chaque bijou est porteur d’un message et possède un sens caché. J’aime beaucoup cette philosophie. Comme il le dit sur son site, Lorenz Bäumer « n’aime pas suivre les codes de la joaillerie classique et préfère se distinguer par l’innovation, la passion et la créativité. »

J’ai été très intriguée par sa nouvelle collection : Diamants Tatoués. Chaque pierre est traitée comme une oeuvre exceptionnelle et représente la quintessence de ce que peut être la personnalisation d’un bijou. Le créateur explique l’idée derrière cette collection : « Pour moi tout commence et finit avec le dessin. C’est d’abord sur le papier que je jette mes idées, une matière noble que j’aime beaucoup, mais malheureusement fragile. Désormais, par un miracle de la technologie, mes dessins peuvent être tracés sur le support le plus dur que l’on puisse imaginer : le diamant. « Carpe Diams », « Coup de Foudre », « Flora Vanitas »… un rebus, une citation, un hommage à la femme aimée ou un dessin à découvrir ».

Ces diamants sont caractérisés par une grande table (la surface plane de la « taille ») et sont taillés spécialement pour accueillir un dessin. Je ne sais si j’aurais envie de toucher à la pureté d’une aussi belle pierre mais je trouve l’idée audacieuse et décoiffante !

Et vous, vous aimez l’univers de Lorenz Bäumer ?

Bright Pause_Lorenz Baumer bijoux (9)

Photos © Lorenz Bäumer

Publicités