Les bijoux boho & hype de Jacquie Aiche

Jacquie Aiche est une créatrice que l’on ne présente plus outre-Atlantique, tant son talent et sa créativité sont reconnus et admirés de tous. Je la suis depuis longtemps sur Instagram, et je suis à chaque fois fascinée par ses bijoux et ses photos ultra féminins.

image

Américaine d’origine égyptienne, elle a débuté sa carrière en tant que vendeuse dans une boutique de Los Angeles où elle exposait anonymement ses bijoux. Le succès fut tel qu’elle dut quitter la boutique pour se consacrer corps et âme à sa passion : la création de bijoux.

A travers ses créations, Jacquie Aiche cherche à redonner confiance aux femmes, à laisser leur nature s’exprimer au travers des bijoux délicats et sensuels. Pour elle, « le glamour vient de l’intérieur ». Elle choisit minutieusement ses matériaux : fossiles, pierres précieuses, or, amulettes et talismans… C’est en travaillant avec des éléments naturels qu’elle a justement commencé à véritablement trouver sa voie.

image

Jacquie a commencé à faire des bijoux il y quelques années, et elle est devenue très rapidement connue pour ses chaînes de corps, ses bagues-bracelets, et ses Blesslev, des amulettes en cuirs de crocodile ou de raie (véridique) et pierres précieuses, qui protègent sa propriétaire des mauvaises ondes. Jacquie en porte elle-même et assure que sa vie a changé depuis !

image

Ses campagnes reflètent ses inspirations hippie-boho-mystico-chic. Elle met les mannequins partiellement nues afin de laisser s’exprimer les bijoux mais aussi de capturer l’assurance, la liberté et l’audace des modèles (le moins qu’on puisse dire, c’est que ça envoie, non ?!). Pour elle, « la beauté naturelle d’une femme peut être illuminée avec le bon bijou, et c’est ma mission. Pour créer des bijoux qui feront que chaque femme soit et se sente unique et belle ».

image

J’aime sa philosophie de vie, le fait qu’elle cherche le bien-être dans toutes les choses et au quotidien, y compris à travers son métier, et qu’elle ose. C’est assez rare de célébrer aussi bien le côté brut et naturel des matières, et celui de la féminité, à la fois sauvage et élégante. Ses bijoux me parlent, même à distance (véridique bis), et je pense que je ne suis pas la seule. En plus, elle est fan de la tourmaline, et ça, j’adore !

Vous pouvez retrouver ses créations sur son eshop ou chez Hod à Paris.

Alors, vous kiffez la vibe des bijoux de Jacquie ?!

image

Photos © Jacquie Aiche

Publicités