Marie-Hélène de Taillac : des bijoux aux mille et une couleurs

Depuis presque 20 ans, la créatrice française Marie-Hélène de Taillac réchauffe la joaillerie avec ses bijoux romantiques aux mille et une couleurs. Précieuses, mais pas trop, ses parures en or jaune montées de pierres éclatantes se portent comme des gris-gris. La créatrice voulaient qu’elles puissent accompagner les femmes d’aujourd’hui du matin au soir, et surtout pas qu’elles restent confinées aux boîtes feutrées ou aux vitrines. Ses bijoux, elle les veut confortables et portables. Inspirée par les bijoux anciens, elle recherche l’âme en toute chose, et son imagination n’a pas de limites.

main_01

rencontre_avec_marie_h__l__ne_de_taillac_7031_north_499x_white

web_collier rainbow--469x239

MARIE-HELENE-DE-TAILLAC-3

Ses collections sont fabriquées en Inde à Jaïpur (capitale du Rajasthan), où elle vit la moitié de l’année. Elle travaille avec des artisans au savoir-faire incroyable, lié à l’histoire et à la richesse des maharajas. Grâce à leur virtuosité, Marie-Hélène de Taillac jouit d’une grande liberté de création, surtout au niveau du travail de l’or et de la taille des pierres. Elle a par exemple relancé la taille briolette, traditionnellement réservée aux diamants, pour des pierres telles la calcédoine bleue ou les opales de feu. Elle a aussi réalisé des combinaisons de pierres multicolores et des assortiments de gemmes serties de manière presque invisible pour donner l’impression qu’elles flottent sur le corps. En effet, la créatrice ne conçoit pas ses bijoux sans les pierres qui les animent. Pour elle, leur vertu a une dimension universelle, reconnue dans beaucoup de cultures. Son atelier où elle dessine ses collections est une vraie caverne d’Ali Baba ! Elle aime particulièrement le spinelle, une pierre sophistiquée qui va du rose très pâle au gris très pâle. Passionnée par son métier, elle a entraîné dans l’aventure ses sœurs Sophie, Gabrielle et Victoire, qui s’occupent des boutiques du Japon et de Paris.

MHT

Marie-Hélène-de-Taillac-charms

c51450c04002614b4ae3cdfadfcf1aa465726330

56df41ff247b3603c6d917b422d7f079133d0319

cd967adf81bc90d264170d625e4eaea8e54e3a35

Joyeux et précieux les bijoux de Marie-Hélène de Taillac sont à l’image de sa vie partagée entre l’Inde et la France : à la fois élégants et exotiques, raffinés et épicés, délicats et chaleureux. Jamais à court d’imagination, la créatrice a imaginé récemment quatre nouvelles bagues doubles en or jaune, inspirées par les cieux. Ouvertes sur la phalange, elles se démarquent par leur porté aérien hors du commun, et leurs motifs rêveurs…

bagues-marie-helene-taillac

Les bijoux Marie-Hélène de Taillac me font voyager, j’ai presque les 5 sens en éveil quand je les vois! Avec audace, elle ne s’est pas limitée aux pierres précieuses, et utilise aussi beaucoup les pierres fines pour leur palette de couleurs incroyables. Son style est unique et facilement identifiable. Et non seulement Marie-Hélène de Taillac sait mettre en valeur les pierres, mais elle a à cœur d’en parler et de sensibiliser ceux qui les portent. Son site est super bien fait pour ça, il y a une page dédiée aux pierres précieuses, à leur origine… Les photos sont top et très alléchantes!

img05

boucles-doreilles-chaines-marie-helene-de-taillac

Je trouve passionnante l’histoire de cette créatrice qui adopté l’Inde et que l’Inde a adoptée. Comme elle, j’ai l’impression que nous ne profitons pas de la beauté dans nos sociétés occidentales. Nous courrons après quelque chose, sans savoir trop quoi, dans l’avenir ou dans le passé, sans profiter de l’instant présent. Lors de mes séjours en Inde, j’ai appris à relativiser et à lâcher prise… D’ailleurs, je pense sérieusement à y retourner pour une petite piqûre de rappel ! Bref, je comprends qu’on puisse être inspirée par l’art de vivre indien, à la fois haut en couleur et contemplatif…

Et vous, est-ce que l’Inde et ses bijoux vous attire?

6a010535e2c97b970b01348586f51f970c-800wi1

Photos © Marie-Hélène de Taillac / Bright Pause

Publicités