Les flamboyants bijoux de Céline d’Aoust

C’est vraiment ce que l’on peut appeler un coup de cœur… Comment vous dire ? Dès que j’ai vu les bijoux de Céline d’Aoust, je me suis dit : « cette créatrice a lu dans mes pensées et mixé tout ce que j’aime ! ». Je vous ai récemment parlé de mon goût pour les tourmalines : elle en a fait ses pierres fétiches. Le reste de son travail est à la fois d’une simplicité et d’une élégance rares.

6f1e0e396d804857b573556ee4651e6fOriginaire de Belgique, Céline d’Aoust est venue aux bijoux sur le tard. Elle a eu ses fils jeune et quand ils ont été plus grands, elle a repris des études en stylisme. Au départ intéressée par le tissu, elle s’est très vite orientée vers le bijou, par souci du détail et parce qu’il ne présente pas cet aspect éphémère, un peu superficiel, qu’on peut trouver dans la mode. Après un passage par l’Institut des Arts et Métiers de Bruxelles en orfèvrerie, Céline s’est décidée à lancer sa propre ligne de bijoux en 2009.

celinedaoust

picture

1950883355_B974245169Z.1_20141208140500_000_GCH3JN62O.1-0

Aujourd’hui, la créatrice partage sa vie entre la Belgique et le pays des Maharadjah. Dans l’écrin de son atelier bruxellois, elle dessine, recherche des formes, taille et crée… Elle a d’ailleurs préféré la formule de l’atelier à celle de la boutique pour tisser des liens avec ses clients. Car pour elle, un bijou est souvent lié à un événement particulier : il faut prendre le temps de choisir, d’essayer, de revenir.

03

072

044

bagues-celine-daoust

Plusieurs fois par an, elle s’envole pour Jaipur, une ville qu’elle a découverte en 2009 au moment du lancement de sa marque (dont je vous ai déjà parlé ici!). L’Inde a été un vrai coup de foudre pour elle et son mari, si bien que le couple y a établi sa seconde résidence: là-bas, ils sélectionnent ensemble les pierres, négocient les prix, travaillent avec des artisans locaux. Si sa préférence se tourne vers les spinelles et les tourmalines, en particulier les tourmalines watermelon (ses pierres de prédilection), Céline travaille également les améthystes, le quartz, les pierres de lune… Elle peut passer des heures pour ne sélectionner que quelques pierres parmi des milliers. En Inde, Céline trouve une lumière et des couleurs qui nourrissent sa créativité. À qui lui reproche d’aller chercher à Jaipur une main-d’œuvre bon marché, la créatrice explique y trouver avant tout un savoir-faire hors du commun, fruit d’une tradition ancestrale de la taille de la pierre. C’est un pays qui l’inspire énormément, et je la comprends !

014

055

032

Il faut dire aussi que la vie de la créatrice semble depuis toujours placée sous le signe des pierres. Sa mère était passionnée par la lithothérapie, c’est-à-dire par le pouvoir thérapeutique des pierres. En Inde, cet aspect sacré des pierres est aussi très présent : elles portent la mémoire de la terre. Ainsi, la tourmaline watermelon, qui tire son nom de sa double couleur – rouge au centre et verte à l’extérieur, comme une pastèque – est réputée pour favoriser l’unification des côtés masculin et féminin. Pas question cependant pour la créatrice de s’attarder sur ce chapitre, qui risquerait de la classer au rang des occultistes farfelu! Elle croit au pouvoir des pierres mais refuse d’en faire un argument marketing, et ça, je valide à 100%.

IMG_8305-580x386

le_collier_en_tourmaline_brute_de_c__line_d___aoust_2189.jpeg_north_767x_white

aoust4

cdune-1024x512

aoist5

brtwdok_1_1

cd4

Pour elle, la beauté de la pierre se suffit d’ailleurs à elle-même. C’est pour cette raison qu’elle les choisit imparfaites: la couleur est irrégulière, on distingue des inclusions, des fragments plus foncés… Des bijoux bruts mais délicats qui sont faits pour être portés tous les jours. Emblématiques d’un certain renouveau de la joaillerie, à la fois luxueuse et fantaisie, les collections de Céline d’Aoust réaffirment aussi le caractère symbolique du bijou, capable d’immortaliser un moment, de raconter une histoire ou de protéger. J’adore son collier scarabée, il me fait penser à des amulettes égyptiennes : )

Pas besoin de vous faire un dessin (heureusement car je ne sais pas dessiner!), je me sens proche de la philosophie de Céline d’Aoust et de ses créations tout simplement splendides. J’aime chaque détail et en particulier les pierres qu’elle choisit pour donner vie à des bijoux somptueux, raffinés et uniques. Je suis dingue de ses bagues avec les tourmalines watermelon, elles sont en haut de ma wishlist ; )

Pour davantage de modèles, allez faire un tour sur le site de la marque, vous en prendrez plein les mirettes!

Et vous, connaissiez-vous Céline d’Aoust? Ses bijoux vous plaisent-ils?

Bisous du Pays Basque!

les-bijoux-baroques-noel-2014-celine-d-aoust_5123556

Photos © Céline d’Aoust

Publicités