Rencontre avec Stéphanie, créatrice des bijoux Tiroir de Lou

Comme vous je l’espère, je ne me lasse pas de lire les mots de créateurs de bijoux. Je trouve que c’est la meilleure façon de plonger dans leur univers, de partager leur passion, d’apprendre à les connaître…

Aujourd’hui, je vous emmène à la rencontre de Stéphanie, créatrice belge des bijoux Tiroir de Lou. J’ai repéré son travail sur Instagram, flashé sur son magnifique atelier et j’ai eu envie d’en savoir plus. Je suis allée faire un tour sur le site de la marque, et là, coup de coeur confirmé. Le plus drôle dans l’histoire, c’est qu’on a tout un tas de points commun. Avant de créer des bijoux, « ces petits objets remplis de sens », Stéphanie était journaliste. On partage un vrai goût pour les mots (et le beau, mais c’est une autre histoire). J’aurais d’ailleurs pu écrire cette phrase de son blog que j’adore : « Ce que j’aime par-dessus tout, c’est assembler les mots comme des perles sur un fil, prendre du recul et me dire que c’est joli. Ou drôle. Ou percutant. »

Puis elle a fait un burn out (je vous parlais du mien ici) et a choisi de « sauter dans le vide », à la conquête de sa vie professionnelle, la vraie. Bref, je sens qu’on aurait plein de choses à se raconter, mais en attendant, je vais relire avec plaisir cette jolie interview ! Bonne lecture 🙂

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-30

Stéphanie, peux-tu me parler de ton parcours ? Comment es-tu devenue créatrice de bijoux ? À la base, je suis journaliste mais une grande créative dans l’âme. J’ai eu envie de créer des bijoux très jeune. J’ai commencé par de la fantaisie. Je vendais mes bijoux aux copines et aux copines de mes copines. J’ai créé Tiroir de Lou avec mon papa il y a 4 ans et demi. Pour me perfectionner dans le monde de la bijouterie, je suis partie 4 mois en Italie, à Florence pour apprendre les techniques de base des joailliers (polir, sertir, souder, limer, forger, etc).

Comment décrirais-tu le style de tes créations ? Elles sont raffinées, féminines, aériennes, poétiques, etc. Originales aussi, j’espère. Je n’avais surtout pas envie de tomber dans l’excentricité pour me démarquer. Ma marque de fabrique se trouve dans les détails : une touche de couleur vive, l’asymétrie, une pièce détournée…

Où peut-on les voir « en vrai » ? On a une trentaine de points de vente en Belgique (liste complète ici). Sinon, la seule façon de voir la collection au grand complet, c’est de passer à l’atelier. On y organise une vente privée par mois. On a tellement besoin de voir nos petites clientes. Leur avis compte beaucoup pour nous !

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-29

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-31

Pourquoi «  Tiroir de Lou » ? Quand j’ai cherché un nom, c’était la mode de « la grange de… », « la cave de… », « le grenier de… ». Je trouvais que tout le monde surfait sur une idée un peu « réchauffée ». Puis, j’ai pensé au mot tiroir que je trouve un peu spécial. Pour moi, un Tiroir est un objet magique. On y cache plein de secrets de filles. J’ai cherché un petit prénom court à y associer. Lou s’est vite imposé comme mon chouchou. La rondeur contraste avec le côté très « anguleux » du mot Tiroir. Et puis Lou, c’est à la fois mignon et glamour. J’aime aussi le fait que cela puisse être un prénom de garçon. Car chez Tiroir de Lou, on ne fait pas du tout dans le « girly » proprement dit.

Quelle est ton étape préférée de la fabrication d’un bijou ? La création, évidemment. Quand les idées se bousculent dans ma tête. Quand je peux « jouer » avec le métal et mes outils.

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-17

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-16

Quelle est ta journée type ? Chaque journée est différente à l’atelier. C’est ça qui est magique 😉

Ton premier souvenir de bijou ? Dans ma vie ? Une toute petite bague achetée par ma maman sur un marché dans le sud de la France. Je devais avoir 7 ans. En terme de création, j’ai commencé avec des pièces en nacre. J’adorais la lumière qui se dégageait de cette matière si spéciale !

J’ai en tout cas l’impression que mes clientes sont (enfin) de plus en plus sensibles au fait main. Je vois petit à petit les mentalités changer et cela me fait très plaisir.

Ton bijou fétiche ? J’adore les bagues, en général. C’est ce qui me fait toujours craquer. En ce moment, je bosse sur le projet d’une bague pour compléter ma collection Safari. Je palpite 🙂

Ta pierre précieuse/fine préférée ? J’adore la tourmaline. C’est une pierre multicolore : des teintes de rose, de vert… C’est une pierre magique.

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-59

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-1

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-57

Tes marques ou créateurs favoris ? J’adore les produits de beauté bio comme Bee Nature ou Seconde Nature. Sinon, niveau vêtement, je suis addict à Made & More. J’aime aussi beaucoup Sarah Josis.

Est-ce que tu constates des différences entre les Françaises et les Belges dans leur rapport au bijou ? Je ne vois pas vraiment de différence en fait… J’ai en tout cas l’impression que mes clientes sont (enfin) de plus en plus sensibles au fait main. Je vois petit à petit les mentalités changer et cela me fait très plaisir.

Tes bonnes adresses de shopping bijoux ? J’ai toujours beaucoup aimé les bijoux de Mathilde Danglade, Vanessa Aerts ou de Céline d’Aoust.

Processed with VSCO with j1 preset

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-28

Le bijou de tes rêves ? Un bijou avec une pierre qui change de couleur. C’est absurde mais « Quick » distribuait des bagues en plastique avec une pseudo pierre qui changeait de couleur. C’était affreux mais ça me fascinait complètement. J’ai, depuis toujours, la conviction que les bijoux sont des objets un peu magiques.

Ta citation mantra ? Souris à la vie et elle te sourira. Je crois très fort en la fameuse loi de l’attraction.

Un endroit pour t’évader ? J’adore la mer du Nord. C’est ma petite madeleine de Proust à moi !

Processed with VSCO with hb1 preset

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-15

bright-pause-blog-bijou-tiroir-de-lou-7

Ta plus grande source d’inspiration ? Les femmes. Le design. Les photos. Des beaux objets. Des textures intéressantes. Une forme dans une présentation. Un joli bouton sur un manteau. Tout, tout, tout, peut donner naissance à une idée en fait…

Le mot « bright » de la fin : La joie 🙂

Tiroir de Lou –  Eshop / Facebook / Instagram

Mille mercis à Stéphanie pour cette interview particulièrement inspirante ! Ça me donne envie de me reconvertir encore une fois !! Je vous invite à lire le blog de la marque, très bien écrit, et je vous laisse avec cette jolie vidéo avec la créatrice dans le feu de l’action 😉

 

Photos © Tiroir de Lou

Publicités