Rencontre avec Mélanie, créatrice des bijoux OH LA LA !

Aujourd’hui, je vous emmène dans l’univers d’une créatrice talentueuse, dont les bijoux aux formes épurées m’ont tapé dans l’oeil depuis longtemps. J’ai découvert les bijoux de Mélanie, alias créatrice de OH LA LA ! grace à Marie du blog Sweet and Sour. J’avais tout de suite accroché avec leur design tantôt organique tantôt géométrique, et leur finition en or mat ultra élégante. Je suis ravie que Mélanie ait accepté de répondre à mes questions et je vous laisse lire la suite pour en savoir plus… (vous allez voir, son atelier est superbe !!)

OHLALA

Mélanie, peux-tu me parler de ton parcours ? Comment es-tu devenue créatrice de bijoux ? Dans une vie antérieure, j’étais coordinatrice export pour un grand groupe de cosmétiques. C’était un travail ennuyeux mais sécurisant. Le métro-boulot-dodo qui a bien failli me tuer 😉 Je faisais depuis pas mal de temps quelques bijoux fantaisie, pour le plaisir ou pour offrir. Mais c’est réellement lors d’un voyage en Indonésie, où j’ai eu l’occasion de rencontrer par hasard un adorable jeune bijoutier qui nous a fait créer nos propres alliances avec mon conjoint, que l’idée de devenir bijoutière a germée. C’est bête à dire mais bien que minutieuse et manuelle je n’y avais jamais pensé ! En rentrant de ce voyage, j’ai aussitôt postulé pour les cours du soir à l’école Boulle à Paris, et j’ai été prise. Au bout de quelques mois j’ai quitté mon travail et me suis lancée dans la création de bijoux à plein temps.

Comment décrirais-tu le style de tes créations ? Je ne peux pas aller contre nature : j’aime et je créé des bijoux simples mais pas simplistes, épurés mais structurés. J’aime les lignes modernes qui se suffisent à elles-mêmes. Je ne fais pas de haute joaillerie mais j’aime l’idée de pouvoir proposer des bijoux de qualité aux allures précieuses. Chacune de mes pièces est plaqué or 3 micron au minimum. J’affectionne l’or mat, sablé, qui réchauffe la peau sans donner un air trop « bling bling ».

bright-pause-blog-bijou-oh-la-la-toulouse-0

OHLALA

Où peut-on les voir « en vrai » ? J’ai un atelier-boutique au centre de Toulouse, au fond d’une charmante cour. Vous trouverez dans mon atelier-boutique les créations de la marque, mais aussi d’autres designers d’ici et d’ailleurs. Une verrière d’atelier ouverte permet de me voir créer les bijoux sur place et invite au dialogue et à la curiosité. J’ai souhaité créer un lieu d’échange et de partage, point de rencontre entre créatifs et simples curieux, une porte ouverte sur la découverte du métier de créatrice en bijouterie. J’ai aussi des revendeurs un peu partout en France ou ailleurs (la liste est dispo ici).

Pourquoi « OH LA LA » ? J’ai créé la marque peu après avoir travaillé en Asie. Dès que j’annonçais que j’étais française, c’était le premier mot que l’on me disait ! Cela sonnait terriblement glamour pour eux, et force est de constater que moi-même, je ne peux m’empêcher de le prononcer de très nombreuses fois par jour. J’ai trouvé ce nom de marque facile à dire, à retenir, et « so frenchy » !

OHLALA

Quelle est ton étape préférée de la fabrication d’un bijou ? Le prototypage. Cette étape est vraiment importante, je me rends compte qu’une idée sur le papier n’est pas toujours viable ou esthétique une fois en volume. Le geste « technique » que j’affectionne particulièrement, c’est la découpe : j’en ai coupé des kilomètres de métal au bocfil ! Dès que j’ai appris la découpe, on ne m’arrêtait plus, à tel point que j’en ai fait des tendinites…

Quelle est ta journée type ? Aujourd’hui mon quotidien est plutôt bien réglé : j’emmène mon fils à l’école le matin, je prends ensuite 1h pour moi, si possible pour faire un peu de sport. Puis je file à mon atelier en centre ville de Toulouse. Ouverture de la boutique, café, réponse aux mails, voilà ma matinée qui passe à toute allure. L’après-midi, je suis généralement moins concentrée, et je me mets à l’établi, lorsque j’ai le temps. Car j’avoue que plus OH LA LA grandit, moins j’ai de temps à la cheville… Heureusement je suis accompagnée de stagiaires motivées pour me donner un coup de pouce. Arrive 18h, mon homme s’occupe de récupérer notre fils à l’école, et nous nous retrouvons en fin de journée. Les week-ends, si je n’ai aucun déplacement pro de prévu, sont entièrement dédiés à ma famille.

bright-pause-blog-bijou-oh-la-la-toulouse-1

Ton premier souvenir de bijou ? Le premier « vrai » bijou que j’ai créé, c’est mon alliance. Elle est totalement imparfaite, mais c’était la première fois que je réalisai une pièce de A à Z et cela était le début de 2 belles aventures 😉. C’était à Yogyakarta, en Indonésie.

Ton bijou fétiche ? Une bague en Argent avec un gros Onyx lisse que ma maman m’a offerte à mon adolescence. Elle épouse parfaitement bien mon doigt, je l’adore.

Ta pierre précieuse/fine préférée ? L’Onyx et l’Amazonite. En ce moment je ne jure que par ces 2 pierres, pour leur couleur : la sobriété du noir et le vert/bleu qui donne des envies d’azur.

Tes marques ou créateurs préférés ? En bijoux, j’adore Titlee et ses créations simples et efficaces. Dans un autre style, Judith Benita et ses collections hyper modernes et colorées.

Tes bonnes adresses de shopping bijoux ? À Toulouse je ne peux que conseiller Kaqoty & Les Squaws qui a une très jolie sélection. À Paris, My Fashion Lab saura ravir toutes les envies et toutes les bourses, elles ont une si grande sélection !

Le bijou de tes rêves ? Celui que je n’ai pas encore créé.

Ta citation mantra ? En ce moment je citerais Jean Jaurès : « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remord pour le présent, et une confiance inébranlable pour l’avenir ».

Un endroit pour t’évader ? Une baignoire.

Ta plus grande source d’inspiration ? Les voyages.

Le mot « bright » de la fin : « Si seulement j’avais autant de temps que d’idées ! »

OH LA LA ! / Eshop / Facebook 

Mille mercis Mélanie pour ton temps et tes jolis mots qui me donnent envie de venir à Toulouse !

PS : Pour celles qui habiteraient à proximité de Toulouse, sachez que Mélanie propose des cours de bijouterie à l’atelier. Le pied total pour se fabriquer un bijou sur mesure 😉

bright-pause-blog-bijou-oh-la-la-toulouse-10

Photos © OH LA LA & Pascaline Hofmann

Publicités