La taille rose fait son grand retour

En traduisant une interview que vous aurez la chance de lire en fin de semaine, je me suis rendu compte que je ne savais pas ce qu’était un diamant « taille rose ». D’emblée, je visualisais un diamant en forme de rose, mais je me doutais bien que j’étais à côté de la plaque parce que pas tout à fait dans le style de la créatrice en question… Alors j’ai enquêté, et j’espère que vous apprendrez aussi des choses !

Les gemmologues l’appellent taille rose ou « rose cut », les Indiens (d’Inde) parlent de « polki diamonds ». Délaissée depuis plus d’un siècle par les grandes Maisons de joaillerie, cette façon irrégulière de tailler le diamant inspire à nouveau les créateurs et fait son grand retour.

bague-diamant-rose-or-jaune-c3a9mail

Bague ancienne en or jaune sertie de 11 diamants taille rose, datant de 1800 environ.

Je vous en avais rapidement parlé ici, la taille est une des caractéristiques essentielles d’un diamant. Difficile toutefois de dire précisément quand les hommes ont commencé à tailler les pierres précieuses. Au Moyen-Âge, les artisans aplanissent les faces du diamant, mais on ne peut pas encore réellement parler de taille. C’est à la Renaissance que la taille du diamant se généralise dans des grandes villes comme Anvers, Bruges ou Paris. Plus tard, des prémisses de la taille ronde (ou taille brillant) jalonnent le XIXe siècle mais il faut attendre les travaux de physique et d’optique de l’Anversois Marcel Tolkowsky, qui met au point en 1919 ce qu’on appelle aujourd’hui la taille brillant. Avec ses 58 facettes d’une parfaite régularité, elle permet d’apporter à la pierre – quitte à la réduire – le maximum d’éclat et de brillance. La taille brillant devient la nouvelle norme, privilégiant le feu d’une gemme plutôt que son poids en carats.

A l’inverse, la taille rose définit une pierre à fond plat (sans culasse) et dotée d’une couronne en dôme, respectant davantage la forme originelle de la gemme. Son petit nombre de facettes réduit son éclat mais lui confère une lumière plus douce que celle des diamants modernes. Ce type de taille était fréquemment pratiquée en Inde, où de nombreux diamants ont été taillés en rose.

dutch-rose-cut-diamond1

rose-diamond-cut

Aujourd’hui, certains créateurs se réapproprient la taille rose, qui évoque la pierre à son état naturel et donne au bijou un style ancien et une dimension unique. Vous en connaissez déjà certains, incontournables et que j’adore, comme Cathy Waterman, Brooke Gregson et Corinne Simon par exemple. En voici d’autres, que j’ai découverts plus ou moins récemment et dont je vous parlerai en détails dès que possible : Jennie Kwon (je suis fan depuis longtemps), Margery Hirschey (énorme coup de cœur), Sara Perlis, Syvie Arkoun (magnifiques créations), Selim Mouzannar, LFrank, et Rosa Maria. Et encore une fois, la plateforme Etsy n’est pas en reste si vous souhaitez fureter à la recherche de votre trésor taille rose.

46d4040c9cabc24f16a827457c0250e2

Bague Sarah Perlis

d152c4a1ae19dd7f626e9b9016b91dc3

Boucles d’oreilles Margery Hirschey

il_570xN.679821782_gcmd

Authentique bague géorgienne du XVIIIème siècle, sur Etsy

75b63b7f34bcba9ebeca14c17c87ff9a

Bague Jennie Kwon avec diamant gris taille rose

wat-e1130w.1_cathy_waterman_earrings.zoomPuces d’oreilles Cathy Waterman

ISTANBUL_pendant3Collier Istanbul, Selim Mouzannar

A mi-chemin entre l’Occident et l’Orient, la taille rose est d’autant plus précieuse qu’elle est rare. En plus, elle correspond à merveille aux tendances actuelles qui tendent vers un regain d’intérêt pour les choses anciennes, romantiques et exotiques. A mon avis, les diamants taille rose, avec leur charme vintage et leur éclat discret n’ont pas fini de distiller leur poésie…

Et vous, vous êtes plutôt taille brillant ou taille rose ?

Bisous!

Publicités